FANDOM


Civilisation Arbre des technologies Stratégie


AperçuModifier

Civilisation d'archers de cavalerie

Bonus de CivilisationModifier

  • Les archers de cavalerie tirent 20% plus rapidement.
  • Cavalerie légère, hussard +30% de PV.
  • Les chasseurs travaillent 50% plus rapidement.
  • Bonus d'équipe: Cavalerie d'éclairage, cavalerie légère, hussard +2 de ligne de mire.


Unité uniqueModifier


Technologies uniquesModifier

  • Manœuvres (Les unités de siège se déplacent 50% plus vite).
  • Nomades (Les habitations perdues n'influent pas sur la limite de population).

HistoireModifier

Les Mongols (de 1206 à 1405)

Les Mongols étaient des tribus nomades des steppes d'Asie centrale. Il s'agissait de puissants et féroces guerriers, luttant entre eux pour s'approprier les régions favorables au pâturage et envahissant les régions civilisées de l'est et du sud. Au début du XIIIème siècle, les clans mongols s'unirent et commencèrent une campagne de conquête des pays étrangers. Sur les traces des Huns, leurs prédécesseurs de mille ans, ils taillèrent un des plus grands empires que le monde ait connu.

Les Mongols résidaient dans les plaines au sud du Lac Baïkal de la Mongolie actuelle. A son apogée, leur empire s'étendait de la Corée jusqu'à la côte de la mer Baltique, à travers l'Asie et la Russie occidentale. Ils détenaient la plus grande partie de l'Asie mineure, l'Iraq et l'Iran actuels, l'Afghanistan, le Pakistan, le Tibet, quelques territoires de l'Inde et de Birmanie, toute la Chine ainsi qu'une partie du Vietnam.

Les clans mongols se rassemblèrent sous l'autorité de Temuchin, ou Gengis Khan (" chef puissant "), dans la première partie du XIIIème siècle. Son ambition était de dominer tous les pays compris entre les océans (Pacifique et Atlantique), ce qu'il fit en partie. On estime qu'il commença avec seulement 25 000 guerriers, puis il renforça ses effectifs en subjuguant d'autres nomades et en attaquant la Chine du Nord en 1211. Il prit Pékin en 1215, après une campagne qui coûta la vie à 30 millions de Chinois. Les Mongols se tournèrent ensuite vers l'ouest, s'emparant en 1220 de Boukhara, grande ville commerciale de l'Ouzbékistan, sur la route de la Soie. La ville fut entièrement brûlée et ses habitants massacrés.

Succédant à Gengis Khan à sa mort en 1227, son fils Ogodei poursuivit la conquête du nord de la Chine et progressa à l'intérieur de l'Europe. Il détruisit Kiev en 1240 et avança en Hongrie. Lorsque Ogodei mourut au combat en 1241, l'armée entière se retira pour s'occuper de sa succession. L'Europe fut épargnée du fait de la concentration des efforts des chefs mongols sur le centre est et le sud de la Chine. Hulegu, un petit-fils de Gengis Kahn, extermina les " Assassins " Musulmans et prit la capitale musulmane de Bagdad en 1258. La plupart des 100 000 habitants de la ville furent massacrés. En 1260, l'armée musulmane des Mamelouks d'Egypte (esclaves guerriers de haut rang) triompha des Mongols dans le pays qu'est aujourd'hui Israël, mettant ainsi fin à la menace mongole qui pesait sur l'Islam et ses villes saintes.

Qubilai Khan, un autre petit-fils de Gengis Khan, acheva la conquête de la Chine en 1279, établissant la dynastie Yuan. Les tentatives d'invasions des Japonais furent repoussées, entraînant de lourdes pertes en 1274 et 1281. En 1294, Qubilai Khan mourut en Chine et le pouvoir mongol commença à décliner en Asie et dans d'autres régions. En 1368, la dynastie Yuan fut renversée par la dynastie Ming.

En 1370, un guerrier turco-mongol, prétendant descendre de Gengis Khan, lutta contre le pouvoir des états Mongols d'Asie centrale et entreprit de restaurer l'Empire Mongol. Il était connu sous le nom de Tamerlan à l'Ouest (mais aussi sous le nom de Timur Leng, Timur signifiant " le boiteux ", ou encore nommé " prince de la destruction " par les Asiatiques). A l'aide d'une armée d'environ 100 000 cavaliers, il traversa la Russie et la Perse, terrassant de nombreux musulmans. En 1398, il mit à sac Delhi, tuant 100 000 de ses habitants. Il se précipita vers l'ouest pour anéantir une armée de Mamelouks d'Egypte en Syrie. En 1402, il triompha de la grande armée turque ottomane près de l'Ankara actuelle. Sur le point de détruire l'empire Ottoman, il dévia soudainement sa route. Il mourut en 1405 alors qu'il marchait vers la Chine. Tamerlan préféra amasser les richesses et poursuivre les carnages en masse plutôt que de s'interrompre pour installer et laisser derrière lui des gouvernements stables. En conséquence, l'immense royaume hérité par son fils s'écroula rapidement après sa mort.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .