Wiki Age of Empires
Advertisement

Le nettoyage de la Loire est le troisième scénario de la campagne de Jeanne d'Arc du jeu Age of Empires II: The Age of Kings.

Introduction[]

14 juin, Orléans.

La libération d'Orléans ne fut pour nos ennemis qu'un léger contretemps. Les Anglais occupent encore la moitié de la France.

Nous piétinons depuis des semaines pendant que les conseillers du dauphin se perdent en palabres.

De guerre lasse, Jeanne a battu le rappel de son armée. Déterminée à bouter les Anglais hors de France, elle n'a que sa mission sacrée à la bouche.

Sa force de volonté est admirable. Elle a uni sous sa bannière un ramassis de brigands mal embouchés qu'elle a par miracle transformés en héros.

Parmi eux figure un certain La Hire. Ce géant en armure encourage ses hommes à coups de poings et d'imprécations. Les Anglais postés à Patay vont avoir affaire à forte partie.

Patay est la porte d'entrée de la vallée de la Loire. Les Anglais tiennent le secteur dans leur poigne de fer, pendant que les soudards de John Fastolf ravagent nos vertes campagnes.

Jeanne nous y conduit pour prendre les châteaux ennemis. Cependant, il nous faut éviter l'armée de Fastolf en attendant d'être assez forts pour l'affronter.

Instructions du scénario[]

Conditions de départ[]

Différences entre les niveaux de difficulté[]

  • En difficulté standard, la Bourgogne ne démarre plus avec un scorpion dans sa base.
  • En difficulté intermédiaire, Fastolf dispose d'un bélier renforcé supplémentaire lorsqu'il attaque après que le joueur ait détruit le premier château, et il gagne un bélier supplémentaire en difficulté difficile.

Objectifs[]

  • Jeanne doit survivre.
  • Détruisez 3 des 4 châteaux anglais.

Conseils[]

  1. L'armée française est toujours limitée à l'âge des châteaux et à une population de 125.
  2.  Assurez-vous de disposer d'engins de siège en nombres suffisants avant d'attaquer les châteaux anglais.
  3.  La zone de l'autre côté de la rivière, à l'est, devrait vous fournir les ressources nécessaires pour bâtir votre ville.

Éclaireurs[]

Rapport de vos éclaireurs :

  • L'armée française, menée par Jeanne d'Arc (1, bleu), a atteint les rives de la Loire dans le but de reprendre la région aux Anglais.
  • Les Anglais (3, rouge) occupent la plupart des châteaux de la vallée de la Loire. Bien que peu agressive par nature, leur armée ne doit pas être sous-estimée.
  • Les Bourguignons (2, violet) sont les plus proches de la rivière, et ils sont capables de mobiliser une armée de soldats d'infanterie rapidement. Il serait judicieux d'enrayer cette menace le plus tôt possible.
  • Prenez garde : l'armée anglaise (4, orange), qui serait sous les ordres du général Fastolf, est renforcée par des unités de cavalerie lourde.

Joueurs[]

Joueur[]

  • Joueur (Francs): Le joueur commence avec Jeanne d'Arc et quelques villageois et soldats sur le bord sud-ouest de la carte.

Ennemis[]

  • Anglais (Britanniques avant le Definitive Edition) (Britanniques): Les Anglais ont leur base principale (y compris un château) dans la partie nord-est de la carte, avec trois autres châteaux – un au nord-ouest de la carte, un autre tout au sud de la base principale et un au sud-ouest de la base de Fastolf à l'est de la carte. Ils ont également un port au sud-ouest et plusieurs postes avancés disséminés sur la carte. Ils attaquent avec des chevaliers, des fantassins à epée longue et des fantassins à arc long.
  • Bourguignon (Bourguignons (Francs avant Lords of the West)): La Bourgogne est basée dans la partie ouest de la carte. Ils sont l'adversaire le plus faible du scénario. Ils entraînent une armée de fantassins à epée longue, de mangonneaux et de piquiers.
  • L'armée de Fastolf (Britanniques): L'armée de Fastolf est basée à l'extrémité est de la carte. Ils constituent la faction d’élite de l'armée anglaise. Ils alignent une armée de chevaliers et de béliers. Si on leur laisse le temps, ils avanceront vers l'âge impérial et entraîneront des cavaliers.

Stratégie[]

Cette section a besoin d'être développé . Vous pouvez aider en y contribuant.

Conclusion[]

Après Patay, le mythe de l'invulnérabilité anglaise s'est effondré. Désormais, notre armée sait qu'elle peut surclasser l'adversaire par la ruse et la ténacité.

Les Anglais font des ennemis redoutables, et leurs archers ont plus d'une fois balayé nos charges de cavalerie comme fétus de paille.

Pis encore, nous sommes à présent cernés par les forces adverses. Jaloux de l'influence de Jeanne à la cour, les conseillers du dauphin passent leur temps à ergoter.

Je prie de toute mon âme pour que Jeanne puisse accomplir sa mission divine avant que ces vils courtisans ne la trahissent.

Advertisement