Wiki Age of Empires
Advertisement

La révolte est le quatrième scénario de la campagne de Jeanne d'Arc du jeu Age of Empires II: The Age of Kings.

Introduction[]

25 juin, Orléans.

Notre nation meurtrie revient à la vie. Les nouvelles recrues affluent en masse. Autrefois, les hommes juraient fidélité à leur seul seigneur.

Aujourd'hui, ce n'est pas pour une poignée de seigneurs mais pour la France entière que nous nous battons. Une France incarnée par Jeanne, car à nos yeux, elles ne font plus qu'un.

Le dauphin en personne est arrivé à Orléans. Je n'avais jamais assisté à une telle liesse. La France a besoin d'un roi. Aussi nous faut-il escorter notre sire jusqu'à Reims, où il sera couronné.

Hélas, cette auguste ville ploie sous la menace anglo-bourguignonne, et les bastions adverses de Troyes et Châlons nous barrent la route.

Jeanne tient absolument à ce que nous libérions ces trois villes avant le couronnement, et nous brûlons tous d'en découdre.

Instructions du scénario[]

Conditions de départ[]

Objectifs[]

  • Jeanne doit survivre.
  • Marchez vers l'ouest pour apporter des renforts au camp français. Prenez garde aux forces ennemies en chemin.
    • Détruisez le forum de Troyes.
    • Détruisez le forum de Châlons.
    • Détruisez le forum de Reims.

Conseils[]

  1. Les Français peuvent désormais progresser vers l'âge impérial, mais ils sont toujours incapables de produire des armes à poudre. Ils sont limités à une population de 125.
  2.  Prendre le contrôle de la rivière pourrait avoir un intérêt stratégique, mais évitez de dilapider vos ressources inutilement en construisant des bateaux.
  3.  Châlons est la plus proche et la plus vulnérable des trois villes occupées ; faites-en un exemple rapidement pour vous placer dans une position favorable pour la suite des événements.
  4.  N'oubliez pas vos objectifs : inutile de raser des villes entières, votre but est de contraindre les Anglais à se retirer.
  5.  Construisez des murailles au niveau des hauts-fonds pour ralentir les assauts ennemis.

Éclaireurs[]

Rapport de vos éclaireurs :

  • L'armée française (1, bleu) est en marche vers un camp français à l'ouest, mais la route est défendue par des gardes anglais (5, rouge). Jeanne d'Arc doit absolument atteindre ce camp si elle veut libérer Troyes, Châlons et, plus important encore, Reims, et permettre ainsi aux Français de couronner le dauphin. Les trois villes occupées par les Anglais, à savoir Châlons (3, vert), Troyes (2, orange) et Reims (4, jaune), se trouvent sur l'autre rive et sont bien défendues.
  • En cas d'attaque, les troupes stationnées à Châlons déploieront des chevaliers et des scorpions, voire des navires de guerre. Toutefois, la ville est laissée sans protection et peut être facilement accessible en franchissant les hauts-fonds.
  • Troyes, légèrement mieux défendue, est pourvue de murailles et d'un château qui protègent le gué de la rivière, à l'est. Pour autant, ils sont vulnérables à une attaque à revers. Ils sont prêts à former des piquiers et des chevaliers pour repousser les Français, mais aussi à construire des navires de guerre pour conserver le contrôle de la rivière.
  • Reims est une cité fortifiée, protégée par des châteaux et des tours. La garnison anglaise stationnée sur place comprend des fantassins à arc long, des unités de cavalerie légère, des chevaliers, des mangonneaux et des trébuchets, ce qui représente un défi de taille pour les Français. Par chance, il leur faudra de longs préparatifs avant d'être suffisamment confiants pour lancer un assaut.

Joueurs[]

Joueur[]

  • Joueur (Francs): Le joueur commence avec Jeanne d'Arc et son armée au sud-est de la carte.

Ennemis[]

  • Gardes anglais (Gardes britanniques avant le Definitive Edition) (Britanniques): Les gardes anglais n'ont qu'un seul camp sur la route juste à l'ouest de la position de départ du joueur, occupé par des hommes d'armes et des arbalétriers. Ils sont facilement vaincus.

Ennemis → Alliés[]

  • Châlons (Francs): Châlons est une ville non fortifiée située sur la partie ouest de la carte. Ils forment des chevaliers et des scorpions. Si on leur donne suffisamment de temps, ils construiront des galions à canon. Ils possèdent quatre tours au sud, chacune gardant des mines d'or et des carrières, et en difficulté standard, les tours n'attaqueront pas le joueur à moins d'être attaquées.
  • Reims (Britanniques): Reims est une ville fortifiée située dans la partie la plus au nord de la carte. Ils sont l'adversaire le plus puissant du scénario. Ils attaquent avec des fantassins à arc long, de la cavalerie légère, des chevaliers, des mangonneaux et des trébuchets. Si on leur laisse suffisamment de temps, ils passeront à l'âge impérial et amélioreront leurs unités.
  • Troyes (Britanniques): Troyes se trouve à l'est. Le passage de la rivière est bloqué par un mur, mais il n'est pas fortifié autrement. Ils déploient des piquiers et des chevaliers. Ils construisent également des galères de guerre.

Stratégie[]

Cette section a besoin d'être développé . Vous pouvez aider en y contribuant.

Ce scénario ne comprend pas de grosses difficultés. Vous allez être attaqué sur deux fronts par des chevaliers francs. Les villes françaises construiront des bâtiments de production proche de votre forum.

Cette mission est assez simple pour peu que la défense soit bien assuré. Une fois le village rejoint, mettez cinq ou six villageois sur la pierre; L'idée est de construire deux châteaux. Le premier doit être devant le haut-fond au nord de votre ville. Le deuxième sera construit devant le haut-fond de l'est. Remplissez les avec des archers et de quoi gérer des béliers. pendant l'opération, surveiller l'est de votre ville pour éviter la construction de bâtiments ennemis.

Ceci fait, améliorer vos chevaliers en paladins, entrainez trois trébuchets et le reste en paladins. La tactique est simple, vos trébuchets visent le forum adverse et les paladins les protègent. Dès que le forum est détruit, battez en retraite et passez au suivant.

Astuce : Des ressources sont présentes de votre coté de la carte, mais elles sont gardées par des Tour de guet.

Astuce : Pour éviter des pertes inutiles, reconnaissez le terrain avant d'attaquer les forums.

Conclusion[]

À notre entrée dans Reims, nobles et paysans se sont prosternés devant Jeanne pour baiser les empreintes de son cheval. Mille drapeaux dansaient dans la brise au rythme du tonnerre des canons.

Une fois dans l'immense palais, le dauphin s'est agenouillé devant l'archevêque, avant de se relever roi de France. Le château vibrait au son des hymnes et des prières.

À la foule des ducs et des nobles dames parfumés se mêlaient les soldats harassés de notre armée, tout couturés de plaies.

Jeanne elle-même se tenait au côté du roi, flanquée de son étendard en lambeaux.

Malgré ces réjouissances, je sais au fond de moi que cette guerre est loin d'être finie. Nos ancêtres avant nous sont morts en affrontant les Anglais.

Jeanne nous redonne espoir, mais je doute que cela suffise à assurer notre victoire.

Advertisement