Wiki Age of Empires
Advertisement

Sur les hauts-plateaux perses déchirés par la guerre, le jeune prodige à la tête du mystérieux ordre des Séfévides est de retour d'exil et rassemble ses fidèles en une puissante armée. Ce visionnaire charismatique parviendra-t-il à poser les fondations de l'un des plus illustres empires du monde islamique, ou sera-t-il victime de sa folie des grandeurs ?
—description dans le jeu

Ismaïl est une campagne de l'extension Age of Empires II: Definitive Edition - The Mountain Royals. Elle comprend cinq scénarios inspirés des conquêtes du Chah de Perse Ismaïl, fondateur de la dynastie des Séfévides. La campagne se joue avec les Perses et la couleur du joueur est jaune.

  1. Les chapeaux rouges
  2. Route vers la royauté
  3. Alexander Safavi
  4. L'émir déchu
  5. Khata'i

Unité[]

Ismaïl est un cavalier et une unité héro présent dans l'éditeur de scénario et dans sa campagne éponyme. En tant que héros il ne peut pas être converti et peut régénérer les points de vie.

Il est représenté par une Cavalerie d'éclairage avec des meilleures statistiques, mais moins rapide.

Il apparaît dans les scénarios Les chapeaux rouges et Route vers la royauté, il est ensuite remplacé par Shah Ismaïl dans le scénario suivant.

Anecdotes[]

  • L'icône de la campagne est le « Šir-o Xoršid », le symbole persan du Lion et du Soleil, qui symbolise les traditions iraniennes. Cette icône figurait sur le drapeau de la dynastie safavide à partir de 1576, sous le règne du petit-fils d'Ismail Ier. Cette icône a également été adoptée par les Moghols (l'emblème de l'interface utilisateur des Hindoustanis et le drapeau des Indiens dans Age of Empires III), qui étaient amateurs de divers aspects de la langue et de la culture persanes.
  • Bien que le joueur puisse entraîner des éléphants et des Savars pendant toute la campagne, historiquement, les Perses n'utilisaient plus aucun d'eux à l'époque d'Ismaïl. Au lieu de cela, les Perses sous les Safavides étaient considérés comme l'un des « empires de la poudre », avec leurs mousquetaires et leurs canons soutenus par des régiments de cavalerie du Qizilbash.
  • Le récit de la campagne suggère qu'Ismaïl a été renversé et peut-être assassiné, en réalité il a régné jusqu'à ce qu'il meure d'une fièvre en 1524.
    • De plus, alors que les cinématiques avec le futur assassin décrivent Ismaïl comme un homme âgé vivant dans la rue comme un mendiant, il a vécu les dernières années de son règne dans son palais, se retirant des affaires politiques actives avant de décéder à l'âge de 36 ans.
Advertisement