Wiki Age of Empires
Advertisement
Civilisation Arbre des technologies Stratégie

Prenez le contrôle des routes commerciales lucratives de l’océan Indien et utilisez la métallurgie avancée pour bâtir un des empires maritimes les plus riches de l’Asie médiévale. Les unités uniques dravidiennes sont l’épéiste urumi, un guerrier brandissant une épée flexible cinglante, et le thirisadai, un navire massif qui domine la haute mer.
—description[1]

Les Dravidiens sont une civilisation sud-asiatique introduite avec l'extension Dynasties of India représentant divers royaumes et empires du sud de l'Inde, notamment l'empire Chola, les Rashtrakutas, la dynastie Pandya et le Royaume de Vijayanagara. Ils se spécialisent dans l'infanterie et les unités navales.

Caractéristiques[]

Unités uniques[]

  • Épéiste urumi: Unité d'infanterie qui peut charger son attaque pour une attaque supplémentaire avec zone d'effet.
  • Thirisadai: Navire de guerre qui tire plusieurs projectiles.

Technologies uniques[]

  • Corps médical: Les éléphants régénèrent 30 points de vie par minute.
  • Acier wootz: Les attaques de l'infanterie et de la cavalerie ignorent l'armure.

Bonus de civilisation[]

Bonus d'équipe[]

  • Les ports donnent +5 de population.

Aperçu[]

Les Dravidiens disposent d'une infanterie très puissante, avec des technologies de casernes à moitié prix leur donnant un avantage dans la création d'unités. Plus tard dans le jeu, Acier wootz leur donne un avantage pour leurs attaques, et leur Épéiste urumi possède de très bonnes statistiques offensives. En plus de cela, ils disposent d'unités à distance puissantes avec des arbalétriers et des canonniers à main entièrement améliorés, ainsi que des tirailleurs et des éléphants archers aux attaques plus rapides. Leurs armes de siège bénéficient d'une réduction importante sur le bois et sont à égalité avec les Éthiopiens pour la plus grande variété d'unités de siège. Leurs défenses sont solides, il ne leur manque que Architecture. En termes d'économie, ils bénéficient d'un fort bonus en début de partie grâce à leur capacité supplémentaire de collecte de pêcheurs et de navires de pêche. Ils reçoivent également du bois à chaque passage d'âge, ce qui les aide de diverses manières, qu'il s'agisse de construire des bâtiments militaires, de produire des archers ou des navires, ou simplement de prospérer avec plusieurs forums.

Les Dravidiens ont plusieurs grosses faiblesses. Leur cavalerie est peu diversifiée, avec de la cavalerie légère et des éléphants de combat (non élites) comme seules unités d'écurie, avec peu de technologies associées. Bien que leurs technologies uniques compensent légèrement le niveau de leur cavalerie, le premier est trop lent dans son taux de régénération, tandis que le second est cher et ne peut être obtenu qu'en fin de partie. Leurs moines sont également décevants, car ils manquent de Rédemption, d'Illumination et de Ferveur.

Dans l'ensemble, les Dravidiens sont solides sur les cartes aquatiques et terrestres grâce à leurs bonus de début de partie, leurs solides archers et infanterie les rend très efficace sur les stratégies de rush et de prospère.

Liste des changements[]

IconeExtensionAoE2 DynastiesOfIndia Dynasties of India[]

  • Au moment de la sortie de l'extension, les Dravidiens héritent de l'ancien bonus d'équipe des Indiens présent depuis la HD Edition jusqu'à la mise à jour 36906 de la Definitive Edition : les pêcheurs et les navires de pêche transportent +15 de nourriture. Leurs château et merveille sont également héritées des Indiens.
  • La mise à jour 66692 leur ajoute l'accès au Canon à bombarde.
  • Lors de la sortie, il y avait plusieurs incohérences entre les commandes données et les lignes prononcées par les villageois. Avec la mise à jour 66692, ce problème a été corrigé (les notes de mise à jour l'omettent).
  • À la sortie, Corps médical donnait aux unités d'éléphants une régénération de 20 points de vie par minute pour un coût de 350 nourriture, 250 or. Avec la mise à jour 81058, la technologie donne aux unités d'éléphants une régénération de 30 points de vie par minute et coûte 300 nourriture, 200 or.
  • Avec la mise à jour 81058, Jaques est ajoutée à leur arbre de technologies, et leurs armes de siège coûtent -33% bois.

Représentation dans les campagnes[]

Cette section a besoin d'être développé . Vous pouvez aider en y contribuant.

Les Dravidiens sont la civilisation du joueur dans la campagne de Rajendra.

Dialogues[]

Cette section a besoin d'être développé . Vous pouvez aider en y contribuant.

Noms des joueurs IA[]

Cette section a besoin d'être développé . Vous pouvez aider en y contribuant.

Histoire[]

Alors que les Guptas régnaient au nord, la moitié sud du sous-continent indien était régie par une série différente de dynasties. La première, les Chalukya (du VIe au VIIIe siècle de notre ère), occupait le sud du plateau du Deccan et formait un territoire vaste, mais très éloigné et instable. Plus tard, une nouvelle puissance apparut : la dynastie Rashtrakuta (VIIIe-Xe siècles), qui forma un État nettement plus puissant. Pendant des générations, les Rashtrakuta rivalisèrent avec les Pala bengalis et les Gurjara-Pratihâra pour asseoir leur suprématie dans ce qu'on appelle le triangle de Kannauj.
Histoire Dravidiens

Outre les Rashtrakuta, une autre entité se développa, les Pandya (VIe-Xe siècles) de l'Inde du Sud. Sous le règne de souverains compétents tels que Kadungon et Srimara, les Pandya régnaient sur une grande partie de la côte du golfe du Bengale, participant parfois, et pas toujours volontairement, aux conflits du triangle de Kannauj. La région qu'ils gouvernaient était le noyau d'un réseau de commerce florissant qui couvrait le sous-continent indien et les océans tout autour. Cependant, les deux royaumes frôlèrent le désastre et échappèrent de justesse à la catastrophe lorsque l'empereur Pala Devapala lança une campagne ambitieuse à l'extrême sud pour étendre son royaume déjà vaste.

Le manque de pouvoir et l'instabilité créés par cette situation et d'autres événements favorisèrent directement l'accession à la suprématie d'une autre grande puissance, l'Empire Chola (IXe-XIIIe siècles). Même s'ils étaient principalement installés dans le sud de l'Inde et au Sri Lanka, les Chola, guidés par des souverains intrépides tels que Rajaraja et Rajendra, élargirent leur sphère d'influence vers le nord-est, jusqu'à la côte du Bengale, ainsi qu'en Asie du Sud-Est. Lors d'un conflit notable, Rajendra Chola se rallia à Suryavarman Ier de l'Empire khmer pour écraser Sriwijaya, un empire maritime établi principalement à Sumatra et en Malaisie. La flotte Chola était l'une des plus puissantes de son époque, méticuleusement organisée et bien équipée. Composée d'un large éventail de navires, elle pouvait écraser les forces navales ennemies dans des affrontements à petite échelle ou les submerger par leur nombre.

Le sud de l'Inde était aussi remarquablement avancé sur le plan technologique. L'un de ses produits les plus célèbres était le wootz, un ancêtre de l'acier moderne. Les armes dravidiennes fabriquées à partir de ce métal étaient plus solides, plus mortelles et plus résistantes que celles fabriquées ailleurs. Cette technologie se répandit ensuite le long des routes commerciales jusqu'au Moyen-Orient, où elle fut connue comme l'acier de Damas, et finalement en Europe. Cette région disposait également d'armes innovantes telles que l'urumi, une lame flexible utilisée comme un fouet. Les urumis disposaient d'une étonnante capacité à contourner les défenses et à infliger de redoutables lacérations.

Le déclin de l'empire Chola fut remplacé par une deuxième vague de domination Pandya. À cette époque, cependant, de nouveaux obstacles firent leur apparition : les descendants du sultanat de Delhi menaient régulièrement des incursions vers le sud pour tenter de conquérir le reste du sous-continent indien. Néanmoins, une nouvelle puissance se dressa en réponse à ces menaces : le royaume de Vijayanagara (XIVe-XVIIe siècles). Cet État redoutable exploitait les forces de ses prédécesseurs, mais importait également des armes à poudre à canon des marchands européens qui fréquentaient la région. Bien qu'il fût prospère pour quelque temps, le royaume de Vijayanagara fut finalement accablé par la pression constante des invasions venues du nord.
—section histoire des Dravidiens dans Age of Empires II

Anecdotes[]

Cette section a besoin d'être développé . Vous pouvez aider en y contribuant.

Références[]

Advertisement