Wiki Age of Empires
Advertisement
Wiki Age of Empires

Civilisation spécialiser dans les Archers à Pieds.

Symbole :

Britanniques.png

Bonus de Civilisation[]

Bonus d'Equipe[]

Unité Unique[]

Technologies Uniques[]

  • Yeomen (+1 portée pour les Archers à Pieds, +2 attaque pour les tours)
  • Loup de Guerre (Dégâts de zone pour les Trébuchets)

Arbre de Technologies[]

Caserne / Camp de Tir à l'Arc / Ecurie[]

Caserne - Camps de Tir à l'Arc - Ecurie-2.png

Forge / Atelier de Siège / Port[]

Atelier de Siège - Forge - Port-3.png

Université / Tours / Château[]

Université - Défense - Chateau-2.png

Monastère / Habitation / Forum / Merveille[]

Monastere - Maison - Forum - Merveille-2.png

Camp de Mineur / Camp de Bûcheron / Moulin / Marché[]

Marché - Camp de mineur - Camp de bucheron - Moulin-2.png

Histoire[]

Les Britanniques (à partir de 500)

Suite au retrait des légions romaines en Gaule aux environs de l'an 400, les îles britanniques connurent une sombre période qui s'étala sur plusieurs siècles. Il ne nous reste que peu d'écrits de cette époque. La culture britanno-romaine qui s'était formée pendant les quatre siècles d'occupation romaine disparut sous les assauts et les migrations répétés des barbares. Les Celtes vinrent d'Irlande (une des tribus, appelée les Scotti, a donné son nom à l'Écosse, la partie septentrionale de l'île principale). Les Saxons et les Angles arrivèrent d'Allemagne, les Frises de la région correspondant à ce que nous appelons aujourd'hui la Hollande et les Jutes débarquèrent du Danemark. En 600, les Angles et les Saxons contrôlaient la plupart de l'Angleterre telle que nous la connaissons de nos jours. En 800, seuls le Pays de Galles, l'Écosse et la Cournouaille occidentale étaient encore aux mains des Celtes.

Les nouveaux occupants s'appelaient les Anglo-Saxons (terme dérivé du nom des deux tribus, les Angles et les Saxons). Les Angles donnèrent leur nom au nouveau pays (Angleterre veut dire " Terre des Angles ") et la langue germanique qu'ils apportèrent avec eux, l'Anglais, remplaça le Celte des habitants d'origine et le Latin qui la mâtinait. Malgré plusieurs autres invasions et même une conquête ultérieure totale de leur territoire, les parties situées au sud et à l'est de la plus grande île ont conservé depuis lors le nom d'Angleterre, et leurs habitants le nom d'Anglais.

En 865 la paix relative qui régnait en Angleterre fut brisée par une nouvelle invasion. Les Vikings venus du Danemark et qui avaient mené plusieurs attaques en France et en Allemagne formèrent une grande armée et concentrèrent leurs efforts conjoints sur les Anglais. En dix ans, la plupart des royaumes anglo-saxons étaient tombés entre leur mains où s'étaient rendus. Seuls les Saxons de l'ouest (originaires de l'actuel Wessex) leur tinrent tête sous le commandement d'Alfred, le seul monarque anglais à avoir été appelé " le Grand ".

L'Angleterre fut partagée entre les Vikings, les Saxons de l'ouest et quelques autres royaumes anglais. Ce partage subsista pendant près de 200 ans. La partie viking (la moitié des terres) fut appelée le danelaw (" sous la loi danoise "). Les Vikings collectaient un tribu important, appelé le danegeld ou " or danois " en échange duquel ils restaient pacifiques. Les Danois se convertirent au christianisme et s'installèrent progressivement sur ces terres. Plus tard, les Anglais se retournèrent contre les Danois et le dernier roi viking de York fut tué en 954. L'Angleterre fut unie pour la première fois de son histoire sous un roi anglais du Wessex.

En 1066, le Witan (" conseil du roi ") offrit la couronne à Harold, fils du comte d'Essex. Il existait deux autres prétendants au trône : Harald Hardrade, dit " Harald le sévère ", roi de Norvège et le duc Guillaume. Le prétendant norvégien débarqua le premier, près de York, mais fut vaincu par Harold à la bataille de Stamford Bridge. Immédiatement après la victoire, Harold fit avancer son armée à marche forcée vers le sud pour se porter à la rencontre de Guillaume à Hastings. La bataille resta indécise toute une journée, mais, alors que le crépuscule approchait, Harold fut mortellement blessé par une flèche qui lui transperça l'œil. Pendant les deux années qui s'ensuivirent, Guillaume, qui portait maintenant le surnom de " le Conquérant ", consolida sa conquête de l'Angleterre.

Pendant le reste de la période médiévale, les successeurs de Guillaume s'épuisèrent, et épuisèrent également leur pays dans des luttes et guerres visant à étendre ou à protéger leurs possessions en France. La Guerre de Cent ans qui se déroula entre l'Angleterre et la France fut un conflit discontinu qui dura de 1337 à 1453. Elle fut déclenchée par la prétention au trône de France faite par un roi anglais, suite aux divers mariages croisés entre familles régnantes. A l'origine de cette guerre se trouvaient également le contrôle du lucratif commerce de la laine et le soutien que la France apportait à l'Écosse dans sa quête d'indépendance. La première partie de la guerre vit les victoires aussi imprévues que totales des forces britanniques. Ces victoires étaient largement dues à la supériorité écrasante des grands archers britanniques qui décimaient à distance les chevaliers français aux armures ornées.

Par la suite les britanniques ne parvinrent pas à conclure la guerre à leur avantage et les Français s'unirent. Inspirés par Jeanne d'Arc, une jeune paysanne qui se disait guidée par Dieu, les Français contre-attaquèrent et mirent fin à la guerre par la prise de Bordeaux en 1453. Le seul fief que les Anglais conservèrent, brièvement, en France fut celui de Calais.

Advertisement