Wiki Age of Empires
Advertisement
Civilisation Arbre des technologies Stratégie

Les Britanniques sont une civilisation de l'Europe occidentale dans Age of Empires II, représentant l'Angleterre médiévale et les Anglo-normands, ainsi que les Bretons insulaires celtiques, ancêtres des Gallois, des Corniques et des Bretons. Ils se spécialisent dans les archers à pied.

Leurs descendants constituent la nation anglaise d'aujourd'hui. Aux côtés des nations écossaise, galloise et irlandaise (descendants des Celtes), ils ont créé un Royaume-Uni qui est également représenté dans Age of Empires III sous le nom des Britanniques. Ils apparaissent aussi comme les Anglais dans Age of Empires IV. Comme leurs prédécesseurs, les Britanniques/Anglais dans ces jeux sont représentés comme des civilisations avec de puissants unités d'archers et de solides bonus économiques.

Caractéristiques[]

Unité unique[]

Technologies uniques[]

  • Yeomen: +1 de portée d'archer à pied, +2 d'attaque de tour
  • Loup de guerre: Dégâts de zone pour les Trébuchets

Bonus de civilisation[]

Bonus d'équipe[]

Aperçu[]

Cette section a besoin d'être développé . Vous pouvez aider en y contribuant.

Liste des changements[]

The Conquerors[]

  • Les fantassins à arc long gagnent un bonus d'attaque de +2 contre les lanciers et sont entraînés en 19 secondes.
  • Le bonus d'équipe permet les camps de tir à l'arc de travailler 20 % plus rapidement.

The Forgotten[]

  • Le galion à canon est ajouté à l'arbre des technologies.
  • Le scorpion lourd est ajouté à l'arbre des technologies.
  • Yeomen (appelé à l'origine Paysan) est désormais disponible dans l'âge des châteaux.
  • Les fantassins à arc long sont entraînés plus rapidement, en 18 secondes.

The African Kingdoms[]

  • Avec le patch 4.8, Yeomen affecte les flèches secondaires des tours (auparavant, n'affectait que la flèche principale).

Definitive Edition[]

  • Le coût du Loup de guerre est augmenté (500 bois, 250 or → 800 bois, 400 or).
  • La merveille est changée de la cathédrale d'Aix-la-Chapelle à la cathédrale de Chichester.

Dynasties of India[]

  • Avec la mise à jour 66692, les Britanniques ont accès à Grue à poulie.
  • Avec la mise à jour 81058 :
    • L'effet du bonus d'équipe a été réduit à 10 % de travail plus rapide pour les camps de tir à l'arc.
    • Correction d'un problème où la remise sur le coût du forum ne réduisait pas le coût de réparation.

Return of Rome[]

  • Avec la mise à jour 87863, les Britanniques ont accès aux Jaques.

Représentation dans les campagnes[]

Les Britanniques sont la civilisation du joueur dans la campagne d'Édouard le Sec, ainsi que dans le scénario d'Azincourt de Les batailles des conquérants et le scénario de Chypre de les Batailles des Oubliés. Ils apparaissent également à plusieurs reprises dans d'autres scénarios et campagnes en tant qu'alliés ou ennemis :

William Wallace[]

  • Tous les scénarios sauf Nourrir les armées et Entraîner les troupes
    • Anglais - Ennemi

Jeanne d'Arc[]

Saladin[]

  • Les cornes d'Hatti
    • Anglais - Ennemi
  • Le lion et le démon
    • Richard Cœur de Lion - Ennemi

Barberousse[]

  • Pape et anti-Pape
    • Crema - Ennemi
  • L'empreur qui dormait
    • Richard Cœur de Lion - Ennemi

Attila le Hun[]

  • La chute de Rome
    • Patavium - Ennemi

Les batailles des conquérants[]

  • Saga du Vinland
    • Britanniques - Ennemi

Batailles des Oubliés[]

  • York
    • Mercie - Ennemi
    • Est-Anglie - Ennemi

Édouard le Sec[]

Cette campagne se joue avec les Britanniques.

  • Vaine ambition
    • Worcester - Allié
    • Gloucester - Ennemi
    • Kenilworth - Ennemi
    • Gallois - Ennemi
  • Des châteaux et des rois
    • L'armée galloise - Ennemi
    • Llywelyn ap Gruffydd - Ennemi
    • Dafydd ap Gruffydd - Ennemi
    • Constructeurs de châteaux - Allié
  • Marteau des Écossais
    • Experts anglais - Allié
    • L'armée anglaise - Allié

Grands-Ducs[]

  • Le loup et le lion
    • Mercenaires anglais - Neutre → Allié ou Ennemi
  • Le nettoyage de Paris
    • Henri V - Neutre
  • Mariage impie
    • Humphrey de Lancastre - Ennemi
  • La guerre des Crochets et des Cabillauds
    • Les Anglais - Ennemi → Allié

L'Art de la guerre[]

  • Prospère
    • Henri V - Allié

Dialogues[]

La langue parlée par les unités britanniques est un mélange de vieil anglais tardif et de moyen anglais précoce, comme l'indiquent les mots latins (estorer) non présents dans le vieil anglais. Les moines et les rois parlent latin comme les Byzantins, les Italiens et les Romains, c'est-à-dire les mêmes mots mais avec des voix distinctes.

Villageois
  • Yea ? - Oui ?
  • Greetin - Salut
  • Ready - Prêt
  • Mandātum ? – Ordre ? (de latin)
  • Yis - Oui
  • Yea - Oui
  • Corrēctus - Correct (de latin)
  • Ic wille - Je le ferai
  • Builden - Construire
  • Chopper - Fendeur
  • Firm - Cultiver
  • Fisk - Pêcher
  • Gatherer - Récolteur
  • Hunter - Chasseur
  • Dic - Fossé
  • Estorer - Restaurateur
Militaires
  • Yea ? - Oui ?
  • Ready - Prêt
  • Mandātum ? – Ordre ? (de latin)
  • Yea - Oui
  • Ic wille - Je le ferai
  • Yis - Oui
  • Fight ! - Attaquer !
  • Battal ! - À la bataille !
  • Yis ! - Oui !
  • Battal ! - À la bataille !
Moine
  • Ain ? - Oui ?
  • Salvē - Salutations
  • Praestō - Je suis prêt
  • Imperō ? - Je commande ?
  • Sānē - Certes
  • Ain - Oui
  • Corrēctus – Correct
  • Agō - Je fais
Roi
  • Ain ? - Oui ?
  • Salvē - Salutations
  • Praestō - Je suis prêt
  • Imperō ? - Je commande ?
  • Sānē - Certes
  • Ain - Oui
  • Corrēctus – Correct
  • Agō - Je fais

Noms des joueurs IA[]

Lorsqu'il joue à un jeu d'escarmouche contre l'ordinateur, le joueur peut rencontrer l'un des personnages IA britanniques suivants :

  • Alfred Le Grand
  • Comte de Warwick
  • Comte de Wessex
  • Duc de Normandie
  • Édouard le Sec
  • Guillaume III
  • Harold Godwinson
  • Henri V
  • Henry Bolingbroke
  • Henry Tudor
  • Lord Henry Percy
  • Lord Talbot
  • Prince Jean
  • Le Prince Noir
  • Richard II
  • Richard Coeur de Lion

Histoire[]

Suite au départ des légions romaines pour la Gaule vers 400, les îles britanniques connurent une période sombre qui s'étala sur plusieurs siècles. Il ne reste que peu d'écrits de cette époque. La culture britanno-romaine qui s'était développée pendant les quatre siècles d'occupation romaine disparut sous les assauts et les migrations répétés des barbares. Les Celtes débarquèrent d'Irlande (une tribu, appelée les Scotti, donna son nom à la partie la plus au nord de l'île principale : l'Écosse). Les Saxons et les Angles arrivèrent d'Allemagne, les Frisons de la région correspondant aujourd'hui à la Hollande, et les Jutes débarquèrent du Danemark. En 600, les Angles et les Saxons contrôlaient la majeure partie de l'Angleterre telle que nous la connaissons de nos jours. En 800, seuls le Pays de Galles, l'Écosse et la Cornouaille occidentale étaient encore aux mains des Celtes.
Histoire Britanniques

Les nouveaux occupants étaient appelés les Anglo-Saxons (terme dérivé des Angles et des Saxons). Les Angles donnèrent leur nom à cette nouvelle culture (Angleterre signifiant "terre des Angles") et la langue germanique qu'ils apportèrent avec eux, l'anglais, remplaça le celte des autochtones et le latin des Romains. Malgré les invasions qui suivirent, et même une conquête totale du territoire, les régions du sud et de l'est de la plus grande île conservèrent le nom d'Angleterre, et leurs habitants le nom d'Anglais, ainsi que leur langue.

En 865, la paix relative qui régnait en Angleterre fut brisée par une nouvelle invasion. Les Vikings venus du Danemark, et qui avaient mené plusieurs attaques en France et en Allemagne, formèrent une grande armée et concentrèrent leurs efforts sur les Anglais. En dix ans, la plupart des royaumes anglo-saxons étaient tombés ou s'étaient rendus. Seuls les Saxons de l'Ouest (le Wessex actuel) leur tinrent tête sous le commandement d'Alfred, le seul monarque anglais à avoir été surnommé "le Grand".

L'Angleterre fut partagée entre les Vikings, les Saxons de l'Ouest et quelques autres royaumes anglais. Ce partage subsista pendant près de 200 ans. La partie viking prit le nom de Danelaw ("sous la loi danoise"). Les Vikings collectaient un tribut important, appelé le Danegeld ("tribut aux Danois"), en échange duquel ils restaient pacifiques. Les Danois se convertirent au christianisme et s'installèrent progressivement sur ces terres. Plus tard, les Anglais se retournèrent contre les Danois, et le dernier roi viking d'York fut tué en 954. L'Angleterre fut unie pour la première fois de son histoire sous le règne d'un roi anglais du Wessex.

En 1066, le Witan ("conseil du roi") confia la couronne à Harold, fils du comte de Wessex. Deux autres prétendants convoitaient le trône : Harald Hardrada, dit "Harald le Sévère", roi de Norvège, et le duc Guillaume de Normandie. Le prétendant norvégien débarqua le premier, près d'York, mais fut vaincu par Harold à la bataille de Stamford Bridge. Immédiatement après la victoire, Harold fit marcher son armée vers le sud pour affronter Guillaume à Hastings. La bataille resta indécise toute une journée, mais alors que le crépuscule approchait, Harold fut mortellement blessé par une flèche qui lui transperça l'œil. Les deux années qui suivirent, Guillaume, désormais surnommé "le Conquérant", consolida sa conquête de l'Angleterre.

Pendant le reste de la période médiévale, les successeurs de Guillaume s'épuisèrent, ainsi que leur pays, dans des luttes et des guerres visant à étendre ou à protéger leurs possessions en France. La guerre de Cent Ans qui opposa l'Angleterre et la France fut un conflit discontinu qui dura de 1337 à 1453. Elle fut déclenchée par la prétention au trône de France d'un roi anglais, grâce à divers mariages entre familles régnantes. Le contrôle du lucratif commerce de la laine et le soutien que la France apportait à l'Écosse dans sa quête d'indépendance comptaient parmi les autres causes de la guerre. La première partie du conflit vit des victoires aussi imprévues que totales des forces britanniques. Ces victoires étaient largement dues à la supériorité écrasante des fantassins à arc long anglais qui décimaient à distance les chevaliers français pourtant revêtus de riches armures.

Par la suite, les Britanniques ne parvinrent pas à conclure la guerre à leur avantage et les Français s'unirent. Inspirés par Jeanne d'Arc, une jeune paysanne qui se disait guidée par Dieu, les Français contre-attaquèrent et mirent fin à la guerre par la prise de Bordeaux en 1453. Le seul fief français que les Anglais conservèrent, brièvement, fut celui de Calais.
—section histoire des Britanniques dans Age of Empires II

Anectodes[]

  • L'icône de la civilisation des Britanniques dans le Definitive Edition est basée sur les armes des Plantagenêts, qui sont finalement devenues les armes royales d'Angleterre.
  • L'image de l'interface utilisateur au Definitive Edition arbore la rose Tudor.
  • La merveille britannique avant le Definitive Edition est en fait basée sur la cathédrale d'Aix-la-Chapelle, un monument situé dans l'Allemagne actuelle pour des raisons inconnues.
  • Historiquement, les Britanniques étaient connus pour posséder un maître élevage de chevaux qui a joué un rôle crucial dans leurs guerres en Écosse et en Irlande, mais n'ont pas accès au Paladin ni aux Lignes de sang. Ceci a pour but d'équilibrer le gameplay et de créer une faiblesse évidente par rapport à leurs puissants bonus de civilisation d'archer à pied et à leur unité unique.
    • Ils sont la seule civilisation d'Europe occidentale à avoir accès à l'Armure d'archer chaînée et au Fantassin à arc lourd, et également la seule à ne pas avoir accès au Paladin.
  • Hormis le sixième scénario de Barberousse et certains scénarios d'Édouard le Sec dans lesquels les Britanniques apparaissent comme des alliés, les factions britanniques des autres campagnes sont presque toujours des antagonistes.
    • Même dans la campagne des Grands-Ducs, ils ne sont jamais des alliés au départ.

Galerie[]

Advertisement