Wiki Age of Empires
Advertisement
Civilisation Arbre des technologies Stratégie

Traversez les hautes montagnes et les forêts verdoyantes en armant vos troupes avec un équipement avancé pour les mener vers la victoire malgré les obstacles insurmontables. Les unités bohémiennes uniques sont le chariot hussite, le redoutable ancêtre du char moderne, et le houfnice, une puissante amélioration du canon à bombarde.
—description[1]

Les Bohémiens sont une civilisation d'Europe de l'Est introduite avec l'extension Dawn of the Dukes. Ils sont inspirés du Royaume de Bohême situé en Europe centrale dans l'actuelle Tchéquie. Ils se spécialisent dans les unités de poudre à canon et les moines

Caractéristiques[]

Unités uniques[]

  • Chariot hussite: Unité de siège qui protège les unités situés derrière lui.
  • Houfnice: Amélioration du Canon à bombarde.

Technologies uniques[]

  • Tactiques de Wagenburg: Les unités de poudre à canon se déplacent 15 % plus vite.
  • Réformes hussites: Le coût en or des améliorations des moines et des monastères est remplacé par un coût en nourriture.

Bonus de civilisation[]

Bonus d'équipe[]

  • Les marchés voient leur vitesse augmentée de 80 %.

Aperçu[]

Les Bohémiens sont une civilisation axée sur les unités de poudre à canon et les moines. En tant que tels, ils disposent de solides avantages en matière de poudre à canon, tels que la Chimie et les canonniers à main disponibles dès l'âge des châteaux. Leurs unités uniques sont également des unités à poudre, qui bénéficient également des Tactiques de Wagenburg, ce qui augmente la vitesse de toutes les unités à poudre. Pour leurs moines, toutes les technologies du monastère sont disponibles, et les Réformes hussites transforment tout le coût en or de toutes les technologies du monastère et des moines en un coût en nourriture, ce qui peut en faire des potentielles trash unit. Leur infanterie est également assez solide car ils disposent de toutes les technologies disponibles (sauf Jaques) avec plus de bonus d'attaque pour leurs lanciers. Leurs archers sont fins, il ne manque que la technologie de Bague de pouce, ce qui est largement compensé par les canonniers à main susmentionnés. L'accès précoce à la Chimie leur donne également un avantage à l'âge des châteaux pour leurs arbalétriers et leurs tirailleurs. Leurs armes de siège sont puissants, notamment grâce à leurs unités uniques le chariot hussite et le houfnice, ainsi que leurs scorpion lourds, tous améliorés avec Experts de siège. Leur défense est respectable, ne manquant que des technologies Palissades et Projectiles en feu. Enfin, leur économie est solide, grâce à leurs bonus de civilisation, car des forges et des universités moins chères leur permettront d'économiser du bois, et ils obtiennent les technologies de camp de mineurs gratuites, avec seule l'Alternances des cultures manquant des améliorations économiques.

Leur cavalerie est parmi l'une des pires du jeu, avec peu de technologies et d'améliorations disponibles. Ils sont la seule civilisation non-américaine à être totalement dépourvue de toute forme d'unité d'archers montés, dont les archers de cavalerie. Leurs navires de guerre sont tout aussi mauvaises que leur cavalerie, avec plusieurs technologies manquants. Enfin, l'économie bohème peut être trop lente sur des cartes ouvertes.

Dans l'ensemble, les Bohémiens sont très bons sur les cartes fermées. Ils disposent d'une très large et forte variété d'unités de fin de partie à longue portée et de la capacité de bien les protéger avec leur infanterie.

Liste des changements[]

IconeExtensionAoE2 DawnOfTheDukes Dawn of the Dukes[]

  • La vitesse des chariots hussites passe de 0,85 à 0,8 avec la mise à jour 56005.
  • Les monastères bénéficient d'un bonus de réduction de 100 bois.
  • Les dégâts des houfnices passe à 55, et un rayon d'explosion de 0,85.
  • L'amélioration des canons à bombarbe en houfnice coûte désormais 950 nourriture, 750 or.
  • La technologie Réformes hussites coûte 800 nourriture, 450 or.

IconeExtensionAoE2 DynastiesOfIndia Dynasties of India[]

  • Les monastères ne sont plus affectés par le bonus de remise de bois.
  • Les Houfnices ont 50 de dégâts et un rayon d'explosion de 0,8.
  • L'amélioration des canons à bombarbe en houfnice coûte 1 100 nourriture, 800 or.
  • La technologie Réformes hussites coûte 500 nourriture, 450 or.

IconeExtensionAoE2 ReturnOfRome Return of Rome[]

  • Avec la mise à jour 87863, le délai de trame des chariots hussites passe de 30 à 20.

Représentation dans les campagnes[]

Les Bohémiens sont la civilisation du joueur dans la campagne de Jan Žižka. Ils apparaissent également dans :

IcôneCampagne-BarberousseDE Barberousse[]

  • Empereur romain sacré
    • Bohème - Ennemi

IconeCampagne GengisKhan-DE Gengis Khan[]

  • La promise
    • Bohémiens - Ennemi

IconeCampagne Hedwige Hedwige[]

  • L'œuvre d'une femme
    • Mercenaires - Allié

IconeCampagne JanZizka Jan Žižka[]

La campagne se joue avec les Bohémiens.

  • L'hermite borgne
    • Henri de Rosenberg - Ennemi
    • Forces de Rosenberg - Ennemi
    • Paysans bohémiens - Neutre
  • Les Seigneurs de fer
    • Les Seigneurs de Fer - Ennemi
    • Sedlec - Ennemi
    • Pisek - Ennemi
    • Prachatice - Ennemi
    • Tabor - Allié
  • La cité d'or
    • Royalistes - Ennemi
    • Prague - Allié
    • Hussites - Allié
  • Guerrier du Seigneur
    • Royalistes - Ennemi
    • Prague - Ennemi
    • Praguois neutres - Allié
    • Tabor - Allié

Dialogues[]

Cette section a besoin d'être développé . Vous pouvez aider en y contribuant.

Noms des joueurs IA[]

Lorsqu'il joue à un jeu d'escarmouche contre l'ordinateur, le joueur peut rencontrer l'un des personnages IA bohèmes suivants :

  • Svatopluk Ier
  • Venceslas Ier de Bohême
  • Boleslaw le Cruel
  • Vladislav II
  • Ottokar Ier
  • Venceslas le Borgne
  • Premysl Ottokar II
  • Jean l'Aveugle
  • Empereur Charles IV
  • Jan Žižka
  • Empereur Sigismond
  • Ladislas le Posthume

Histoire[]

L'Histoire de la Bohème est riche de changements rapides et de résistance tenace. Des auteurs des premières heures de l'Empire romain nommèrent la région d'après les Boii, un peuple celte ennemi de Rome qui y vivait alors. Au moment où l'Empire commençait à s'effriter, la région était habitée par des confédérations germaniques telles que les Lombards et les Alemanni. Durant la période des Invasions barbares (du IVe au VIe siècle), qui changea complètement la face de l'Europe, les groupes germaniques migrèrent, laissant la place à de nouvelles peuplades.
Histoire Bohémiens

Les nouveaux arrivants, ancêtres des habitants actuels, parlaient les langues slaves occidentales. Même si ces groupes se rassemblaient parfois en petits pseudo-états, tels que celui du roi Sámo au début du VIIe siècle, ceux-ci étaient l'exception et non la règle. Les facteurs principaux de cette constitution d'état retardée étaient probablement les problèmes posés par le relief, les migrations continuelles et la menace du Khaganat avar, une confédération nomade de pilleurs à cheval occupant la Pannonie, à l'est.

Avec le développement de plus vastes communautés et du commerce, les habitants de Bohème commencèrent à intéragir plus fréquemment avec leurs voisins francs à l'ouest. Le développement vers l'est du Christianisme qui en résulta fut d'abord confronté aux croyances païennes de la majorité des habitants slaves de Bohème, mais avec sa montée en puissance, des liens fragiles se formèrent entre les régions. Cette évolution porta rapidement ses fruits, et la fin du VIIIe siècle vit une alliance slavo-franque frapper vers l'est et infliger aux Avars une défaite catastrophique, les chassant de la région.

La vacance de pouvoir conséquente attira rapidement l'empire ascendant de Grande-Moravie. En quête de légitimité, ses premiers dirigeants entretenaient des relations ouvertes avec l'Empire byzantin, invitant des missionnaires orthodoxes sur leurs terres. Cette tendance à court terme fut renversée par Svatopluk Ier (c. 840-894), qui monta sur le trône en s'alliant avec les Francs pour renverser son oncle Rastislav. Politicien rusé et commandant habile, Svatopluk passa son règne à étendre son empire de la Moravie et la Bohème vers la Pologne et la Pannonie, avant de mourir comme il avait vécu : au combat.

Affaiblie par les disputes de ses successeurs, les rébellions et les invasions, la Grande-Moravie ne survécut pas bien longtemps après la mort de Stavopluk. Au tournant du Xe siècle, les Magyars envahirent la Pannonie et la Moravie, mettant à genoux l'état déjà fragile. Dans une tentative désespérée de se défendre, les Přemyslides, ducs d'une nouvelle dynastie chrétienne gouvernant la région de Prague, se placèrent sous la protection de leurs voisins allemands à l'ouest. Cette décision fut la première d'une longue série qui vit l'incorporation de la Bohème dans le Saint-Empire romain.

Renforcés par la puissance de leur allié occidental, les Přemyslides entreprirent une série de campagnes visant à conquérir la Bohème et bâtir un nouvel état. Cette ambition se mit en marche lorsque le duc Boleslav Ier (c. 908-972) acquit la Moravie après avoir aidé Otto le Grand a écraser les Magyars dans la Lechfelt en 955. Trois siècles durant, les Přemyslides gouvernèrent la Bohème, amassant une immense fortune grâce aux routes de commerces, aux dépôts de minerais abondants qui abreuvaient leur monnaie, et à des campagnes militaires couronnées de succès. Rapidement, le duché devint si puissant que ces magnats se sont graduellement élevés au rang de rois.

Un souverain particulièrement ambitieux, Ottokar II (1233-1278), aussi connu comme "le Roi d'or et de fer" pour sa richesse et sa puissance militaire, aspirait à gouverner le Saint-Empire romain. Percevant les invasions mongoles de l'Europe centrale et orientale comme une opportunité, il partit en campagne dans toutes les directions, repoussant ses frontières jusqu'aux rivages de la mer Adriatique, et menant une croisade contre les Prussiens païens de la Baltique. Par peur de sa puissance croissante, les pairs d'Ottokar élurent Rodolphe de Habsbourg empereur à sa place, et firent front contre le géant de Bohème. Dans une bataille des plus sanglantes dans la Marchfeld en 1278, Ottokar trouva la défaite et la mort.

Suite à la chute de la dynastie des Přemyslides en 1306, la Bohème passa aux mains de l'illustre Maison du Luxembourg. Malgré leurs compétences, qui ont propulsé la Bohème dans un court âge d'or, leur règne est avant tout connu comme une période de guerres de religion. En l'an 1415, l'empereur Sigismond ordonna l'exécution de Jan Hus, un professeur d'université qui prêchait une réforme religieuse, ce qui marqua le début des guerres hussites et tracé le chemin de la Réformation protestante. Contre toute attente, les hussites remportèrent la victoire face aux forces impériales et la liberté de culte grâce au génie tactique de commandants ingénieux tels que Jan Zizka et Prokop le Grand, qui se sont servi d'armes à feu, de la topographie locale et de wagons fortifiés et armés. Le mouvement hussite provoqua une nouvelle poussée de la Bohème vers l'autonomie, mais la région tomba graduellement sous l'influence de ses voisins polonais, hongrois et autrichiens. Suite à la mort de Louis II lors d'une bataille contre les Turcs ottomans à Mohacs en 1526, la Bohème passe sous le joug des Habsbourg, qui la gouverneraient pendant près de quatre siècles.
—section histoire des Bohémiens dans Age of Empires II

Anecdotes[]

Cette section a besoin d'être développé . Vous pouvez aider en y contribuant.

Notes[]

  1. Essentiellement, les unités lanciers bohémiennes infligent +25 % d’attaque contre les unités montées. Pour plus de détails, voir Classe d'armure (Age of Empires II).

Références[]

Advertisement