Wiki Age of Empires
Advertisement
Civilisation Arbre des technologies Stratégie

Naviguez au fil des rivières sinueuses et les jungles denses du Bengale tout en construisant une économie florissante pour alimenter vos armées d’éléphants imparables. L’unité unique bengalie est le ratha, un char robuste qui peut basculer entre les modes de mêlée et d’attaque à distance.
—description[1]

Les Bengalis sont une civilisation sud-asiatique introduite avec l'extension Dynasties of India issue de la division de la civilisation des Indiens. Ils sont inspirés des différents empires qui se sont développés dans la région du Bengale, dont l'empire Pala, la dynastie Sena ou encore le sultanat du Bengale. Ils se spécialisent dans les éléphants et les navires.

Caractéristiques[]

Unité unique[]

  • Ratha: Char pouvant passer d'attaque au corps-à-corps aux attaques à distance.

Technologies uniques[]

  • Païks: Vitesse d'attaque des rathas et des éléphants augmenté de 20 %.
  • Mahayana: Les villageois occupent -10 % d'unité de population.

Bonus de civilisation[]

  • Les éléphants subissent 25 % de bonus de dégâts en moins[note 1] et résistent plus à la conversion.[note 2]
  • Deux villageois apparaissent près des forums quand vous avez atteint l'âge suivant.
  • La cavalerie a +2 d'attaque contre les tirailleurs.
  • Les navires régénèrent 15 points de vie par minute.
  • Les moines ont +3/+3 d'armure

Bonus d'équipe[]

  • Les unités de commerce rapportent 10 % de nourriture en plus de l'or.

Aperçu[]

Les Bengalis sont une civilisation d'éléphants et navale. Leur armée d'éléphants est très redoutable, comprenant toutes les unités d'éléphants non uniques avec toutes les améliorations, à l'exception la Bague de pouce pour l'éléphant archer. De plus, leurs éléphants subissent -25 % de dégâts supplémentaires et résistent à la conversion, cette dernière compensant le manque d'Hérésie. Ces éléphants peuvent être encore améliorés grâce aux Païks leur donnant une vitesse d'attaque plus rapide. Leurs moines sont excellents grâce à toutes les améliorations, ainsi qu'à leur grande capacité de survie grâce à leur bonus d'armure. Les autres unités terrestres, cependant, sont moyennes, car l'absence de Bague de pouce gêne leurs arbalétriers, tandis qu'il leur manque également le canonnier à main. Outre leurs excellents éléphants de combat, leurs unités montées sont limitées à la cavalerie légère. Leur infanterie est médiocre au delà de l'âge des châteaux, manquant de Cotte de mailles plaquée. Leurs armes de siège sont bonnes, car l'absence du bélier est compensé par leurs excellents éléphants de siège. Leur unité unique, le Ratha, peut compenser l'absence des unités de cavalerie, puisqu'elle peut changer de mode d'attaque. Leur navires peuvent se régénérer, ce qui constitue un modeste avantage. Ils obtiennent des villageois supplémentaires dans les forums à chaque passage à un âge supérieur, ce qui peut constituer un solide avantage dès que le joueur possède plusieurs forums. Leur technologie unique Mahayana à l'âge impérial augmente également l'efficacité de population des villageois et des moines. Ainsi, en fin de partie, ils ont une économie, des moines, des navires et des unités d'éléphants puissants.

En conclusion, bien qu'ils semblent avoir un choix d'unités militaires terrestres limité, les Bengalis sont en réalité très versatiles, car leur bonne économie leur permet de très nombreux rushs, dont le Monk rush, et peuvent surpasser d'autres civilisations sur les cartes qui favorisent les stratégies de « Prospère » comme Arène.

Liste des changements[]

Cette section a besoin d'être développé . Vous pouvez aider en y contribuant.

Représentation dans les campagnes[]

Les Bengalis sont la civilisation du joueur dans la campagne de Devapala. Ils apparaissent également dans :

IconeCampagne Bayinnaung-DE Bayinnaung[]

  • Les tigres birmans
    • Prome - Ennemi
  • Le paon royal
    • Thado Dhamma Yaza - Ennemi
  • Le vieux tigre
    • Arakan occidentale - Ennemi

IconeCampagne Devapala Devapala[]

  • Souffrance
    • Utkala - Ennemi
    • Kamarupa - Ennemi

IconeCampagne Rajendra Rajendra[]

  • Étoile montante
    • Pirates bengalis - Ennemi
  • Eaux sacrées
    • Utkala - Ennemi → Allié
    • Kalinga - Ennemi → Allié
    • Mahipala - Ennemi
    • Bandits - Ennemi
    • Villages locaux - Neutre

Dialogues[]

Cette section a besoin d'être développé . Vous pouvez aider en y contribuant.

Noms des joueurs IA[]

  • Shashanka
  • Gopala
  • Dharmapala
  • Devapala
  • Harjjaravarman
  • Rajyapala
  • Mahipala
  • Ramapala
  • Samanta Sena
  • Lakshmana Sena
  • Ilyas Shah
  • Ghiyasuddin Azam Shah
  • Nasiruddin Mahmud Shah
  • Alauddin Husain Shah

Histoire[]

Au VIe siècle de notre ère, l'empire Gupta s'efforçait de rester unifié face à l'instabilité interne et aux invasions extérieures. Shashanka, un chef de village se trouvant dans l'actuel Bengale, saisit l'occasion et fonda son propre royaume à Gauda. S'il définit les bases des futurs États bengalis et instaura même un nouveau calendrier, le royaume de Shashanka ne lui survécut pas longtemps et fut consumé par ses rivaux peu après sa mort.
Histoire Bengalis

Près d'un siècle plus tard, le Bengale était toujours en proie à l'agitation, sans pouvoir centralisé. Cependant, aux alentours du milieu du VIIIe siècle, le peuple bengali élit, selon la légende, Gopala comme roi de la région. Ce pouvoir par consensus était crucial, car il permit à Gopala de former un nouvel État centralisé, l'empire Pala (VIIIe-XIIe siècles). Sous Dharmapala et Devapala, qui succédèrent à Gopala, l'empire Pala devint un acteur majeur du sous-continent indien, luttant contre les rivaux Rashtrakuta et Pratihâra pour la suprématie dans le triangle de Kannauj. Devapala hissa le pouvoir des Pala vers de nouveaux sommets, mais manqua de ruiner ses efforts d'édification de l'État lorsqu'une expédition pyrrhique désastreuse dans l'extrême sud affaiblit son armée et ébranla son empire. Conscient de son erreur, il entreprit un redressement spectaculaire au cours des dernières années de son règne et transmit un formidable royaume à ses successeurs.

Sous le règne des Pala, le Bengale et les régions environnantes atteignirent des niveaux de puissance économique, politique et militaire sans précédent. Les routes commerciales le long du Gange et du golfe du Bengale débordaient d'activité, et sa richesse agricole et matérielle était sans égale. En effet, l'économie du Bengale dépassait à elle seule celle de toute l'Europe à cette époque. Les empereurs Pala contrôlaient de vastes armées composées d'éléphants, d'infanteries et notamment de rathas, des chars de combat abandonnés dans la majeure partie du sous-continent indien. Le bouddhisme Mahayana prospérait également sur les terres Pala, et les empereurs finançaient plusieurs monastères, universités et autres projets de travaux publics pour éduquer et approvisionner leurs sujets.

À mesure que l'empire Pala déclinait au cours du XIIe siècle, les nombreux royaumes qu'il contrôlait commençaient à affirmer leur indépendance. À cette époque, les Sena, dynastie voisine, profitèrent de l'occasion pour arracher le contrôle de plusieurs royaumes aux Pala et pour prendre petit à petit le contrôle du Bengale et de la plupart de leurs anciennes possessions. Cependant, l'hégémonie des Sena prit fin presque aussi rapidement qu'elle était apparue : au début du XIIIe siècle, le sultanat de Delhi, en pleine ascension, avait avancé vers l'est en direction du Bengale et s'était rapidement emparé d'une grande partie de la région. Cette période marqua également un tournant religieux considérable, puisque c'est à cette époque que l'islam, qui allait devenir une religion majoritaire au Bengale, fut répandu en masse sur les terres bengalies.

Au XIVe siècle, Ilyas Shah remporta la victoire contre des généraux et des seigneurs de guerre qui se disputaient, instaurant ainsi le sultanat du Bengale. La prospérité du Bengale atteignit et dépassa alors celle de l'empire Pala, si bien que le Bengale devint célèbre sur tous les continents pour sa richesse et son dynamisme culturel. Le jamdani, aussi appelé mousseline en référence à son nom au Moyen-Orient, était un produit de luxe particulièrement célèbre. Le sultanat du Bengale conserva ce statut exalté jusqu'au XVIe siècle, lorsqu'il fut absorbé par l'Empire moghol émergeant.
—section histoire des Bengalis dans Age of Empires II

Anecdotes[]

Cette section a besoin d'être développé . Vous pouvez aider en y contribuant.

Notes[]

  1. Les « dégâts bonus » correspondent aux dégâts reçus de toutes les classes d'armure, à l'exception des dégâts de mêlée ou de perçage. Pour plus de détails, voir Classe d'armure (Age of Empires II).
  2. Le temps de conversion minimum est augmenté de +3 et le temps de conversion maximum de +1. Pour plus de détails, voir conversion.

Références[]

Advertisement